Réduction de bruit par empilage

 Cette méthode est très ancienne, elle a déjà été utilisée depuis des années par les astronomes avec des résultats stupéfiants.

Certes, elle ne peut être utilisée en photo normale que dans des cas bien précis mais c'est une possibilité supplémentaire à ne pas négliger.

 

Le principe est simple

 

Il faut savoir que le bruit amené par l'augmentation de la sensibilité est aléatoire, c'est à dire qu'il est toujours différent d'une image à l'autre. C'est cette particularité que nous allons exploiter. Pour pouvoir utiliser cette méthode il faut réaliser plusieurs prises de vues successives du même sujet. Le sujet étant identique dans les images mais le bruit étant différent nous allons pouvoir agir séparément sur les pixels du sujet et les pixels de bruit.

 

Pour cela le principe est d'ouvrir les images de la série en tant que calques dans Photoshop (ou tout logiciel permettant l'usage des calques).

Ensuite on va attribuer une valeur d'opacité différente à chaque calque. Les pixels différents vont s'atténuer (le bruit) et les pixels identiques vont se "fortifier"(les sujets).

 

Expérimenter manuellement la méthode

 

Appareil sur trépied, prenez une série d'images (par exemple 6) d'un sujet quelconque à 6400 iso, puis ouvrez les en tant que calques dans Photoshop.

Attribuez à chaque calque les valeurs d'opacité suivantes:

 

Calque 1 (en bas):100%

Calque 2 100%/2= 50%

Calque 3 100%/3= 33%

Calque 4 100%/4= 25%

Calque 5 100%/5= 20%

Calque 6 100%/6= 16%

etc. si plus d'images

 

Vous allez constater que le bruit a été considérablement atténué, en gros une image à 6400 ISO a maintenant le bruit d'une image prise à 400 ISO!

Mais en plus l'image du sujet n'a pas été dégradée contrairement à ce qui se passe avec les traitements de bruits classiques qui gomment toujours les plus fins détails de l'image. Là est le principal avantage de la méthode.

Plus on utilise d'images plus la réduction de bruit est intense.

 

Inconvénient, on ne peut utiliser cette méthode que sur des sujets statiques car il faut que le sujet soit rigoureusement identique d'une image à l'autre.

 

Heureusement il est possible de tolérer de légers décadrages entre les images ce qui permet d'envisager sans difficulté des prises de vues à main levée. En effet nous verrons plus loin qu'il existe une fonction automatisée pour aligner les calques.

Plus l'appareil utilisé permettra une rafale rapide plus il sera possible de disposer d'un nombre important d'images dans un temps très court.

 

En ce domaine les appareils comme la série Nikon1 V1,2 ou 3 qui sont capables de rafales à 5,15,30 ou même 60im/s seront particulièrement adaptés. De plus ces appareils équipée de capteurs de petite taille n'étant pas très performants en hautes sensibilités, cette méthode n'en sera que plus bénéfique.

 

Reste à déterminer les types de prises de vues adaptés à cette méthode.

On peut citer les prises de vues à main levée de sujets statiques en faible lumière donc à sensibilité élevée, ceci peut inclure les photos proxi ou macro à diaphragme assez fermé.
Des prises de vues de scènes d'intérieur de sujets calmes peuvent aussi être tentées même si le taux de réussite sera moins important. Il faudra alors choisir le bon moment et faire plusieurs prises.

 

 

Au delà de l'expérimentation précédente, un usage plus commode et rapide de cette méthode pourra être automatisée dans photoshop aidé du logiciel Adobe Bridge et d'un script gratuit Dr Brown à télécharger. Une fois installé redémarrez l'ordinateur.

Dans ce cas il suffira d'ouvrir Adobe Bridge de sélectionner la source des images (carte ou disque) de sélectionner la suite d'image désirée et par le menu "Pile" de grouper la série en une pile.

A ce moment, si vous le souhaitez, il sera possible d'ouvrir les images RAW dans Camera RAW par le menu Fichier afin de leur appliquer votre traitement habituel: contraste, couleur, etc. (pour ce travail veillez à laisser l'atténuation de bruit et l'accentuation à 0).

Une fois fait cliquez sur "terminer".

Ensuite par le menu "Outil" de Bridge sélectionnez la fonction Dr Brown et Stack-a-Matic.

Les images seront lors ouvertes dans photoshop et un tableau de bord apparaîtra permettant de sélectionner l'option créer une pile d'objet intelligente puis le mode "mean" dans le type de pile. Cochez la fonction alignement auto*.

 

 

 

*Cette fonction n'est peut être pas active selon la version de photoshop utilisée