Photos panoramiques. Le matériel

Cette page n'a pas la prétention d'être exhaustive sur ce vaste sujet, elle a pour seule ambition de donner une piste simple pour ceux qui désirent faire du panoramique de manière occasionnelle.

Le principe de la technique des panoramiques est de prendre une certain nombre d'image d'une scène en modifiant le cadrage en rotation à chaque prise de vue de manière à préserver un large chevauchement entre les images qui permettra de les assembler dans un logiciel spécialisé afin de créer l'effet panoramique.

 

Comme je ne pratique cette discipline qu' occasionnellement le but de ma recherche était de trouver un matériel le moins lourd et encombrant possible et permettant de le mettre en oeuvre facilement et rapidement. Ces deux paramètres n'étant pas très faciles à concilier.

 

La solution que j'ai adoptée n'est pas forcément beaucoup moins coûteuse mais c'est la plus légère la moins encombrante et sans doute la plus rapide utiliser.

 

Elle consiste d'abord en un trépied photo (indispensable) muni d'une tête "à boule" et d'une fixation rapide de type arca swiss.

Pour info j'ai choisi un pied Benro carbone C-058EX (poids léger) et une tête boule (B1) de taille adaptée (l'ensemble fait à peine 1,3Kg). Pour encore plus de légèreté on pourrait utiliser une tête un peu plus petite, mais la rigidité du blocage devient moins fiable.

Si l'on n'est pas effrayé par 300/500 grammes de plus, un modèle de pied plus lourd sera encore plus fiable question stabilité.

 

Normalement la fixation de l'appareil sur la tête se fait par le montage sous la semelle de l'appareil d'une platine type arca swiss qu vient se placer et se bloquer dans la fixation rapide de la tête.

 

 

 

 

 

 

 

Mais pour réaliser un panoramique on doit monter l'appareil verticalement sur le pied et, de plus, il est nécessaire de régler sa fixation de manière à placer la pupille d'entrée de l'objectif (improprement appelée point nodal) au dessus de l'axe de rotation du pied afin de n'entraîner aucune déformation des images lors de la rotation.

Ceci implique un accessoire complexe, lourd et encombrant (si l'on veut bénéficier d'une certaine rigidité de l'ensemble).

J'ai opté pour une solution plus simple et facile à transporter.

Tout d'abord une platine double à 90° que je laisse en permanence montée sur le boîtier. (marque sunway, plateau universel en L).

Elle permet un montage horizontal ou vertical du boîtier sur le pied sans avoir besoin de manipuler la tête. Ce qui permet de conserver le meilleur équilibre et la meilleure facilité de réglage sur le pied.

Cet accessoire est assez onéreux mais tellement commode qu'il devient difficile de s'en passer lorsque l'on utilise un trépied régulièrement, même en dehors de l'usage panoramique. En effet on peut passer du cadrage paysage à portrait sans dérégler la tête du pied, et les réglages de la tête restent aussi faciles dans les deux positions, ce qui n'est pas le cas autrement. Pour ma part j'ai choisi un modèle réglable qui permet de l'adapter parfaitement à tous les appareils reflex.

 

 

 

Accessoire pour le panoramique, une platine longue (benro MPB20) munie elle même d'un étau de fixation rapide à l'arrière, et d'un niveau à bulle à l'avant.

C'est sur cet étau que l'on fixera le boîtier en position verticale.

 

 

 

 

Voila l'appareil en position. Il conviendra de régler l'ensemble. Tout d'abord de manière à ce que l'optique soit parfaitement alignée latéralement avec l'axe de la platine longue. Une fois fait, on pourra faire une marque au feutre blanc indélébile sur l'arrière de l'équerre pour faciliter son repositionnement rapide dans l'axe.

Ensuite on pourra avancer ou reculer l'ensemble appareil/platine sur la fixation du pied pour positionner la pupille d'entrée de l'objectif utilisé au dessus de l'axe de rotation du pied.

 

 

 

 

 

 

Un exemple d'équipement équivalent mais monté sur un ensemble plus robuste

 

 

Le trépied carbone Feisol 3401 équipé de sa tête CB-40D . Entre les deux la platine de mise à niveau sunwayphoto (DYH-66i)
Le D800 est équipé de la platine en L spécifique de chez sunwayfoto qui permet un accès complet aux prises de l'appareil même monté en mode portrait.

L'appareil est monté sur la platine longue avec étau MPB20 de Benro.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le réglage du positionnement de l'optique .

 

Pour faire ce réglage on doit placer l'appareil monté sur l'ensemble pied+platine longue à courte distance (environ moins d'1m pour un grand angle et 1 m à 1,5m pour une focale intermédiaire) d'un angle de mur ou tout autre élément vertical et avoir en vue lointaine (au moins 6 m pour un grand angle mais au moins 10 m pour une focale moyenne) une autre référence verticale quelconque (arbre, piquet, autre angle de mur).

Pour plus de précision dans ce réglage on montera l'appareil en position horizontale sur la platine

et on vérifiera le parfait alignement latéral de l'axe de l'objectif avec la platine support (important).

 

On positionnera d'abord l'appareil et le pied de manière à aligner parfaitement ces deux références sur le bord droit ou gauche du viseur de l'appareil.

Ensuite on fera tourner l'appareil sur son axe. Arrivé du coté opposé du viseur les deux références doivent toujours être alignées. Si ce n'est pas le cas il faudra avancer ou reculer l'ensemble appareil platine sur la fixation du pied et recommencer le test jusqu'à ce que la rotation de l'appareil ne modifie plus du tout l'alignement des références.
Comme on peut le voir sur l'image, le 2,8/24 monté, a sa pupille d'entrée presque au niveau de la première lentille. Cela variera bien sûr selon optique et focale.

Si on dispose de plusieurs focales ou d'un zoom on pourra régler la position pour chaque focale utilisée et faire des repères sur le plateau comme on peut le deviner dans l'image, qui permettront une mise en place rapide par alignement avec le repère du support de pied.

 

Astuce: Lorsque l'on aligne les références dans le viseur il est évidemment impossible d'avoir les référence avant et arrière bien nettes en même temps (on ne peut évidement toucher à la mise au point!). Il alors est plus simple de faire des prises de vues diaphragmées en mode LV qui permettront de gagner en netteté et de mieux visualiser les résultats de réglage sur l'écran LCD arrière. Ou de visualiser dans le viseur bouton de PDC enfoncé (à f:8 c'est encore suffisamment lumineux pour une visualisation facile).

 

En ce qui concerne la prise de vue, il est bien sur nécessaire de d'abord positionner son pied parfaitement vertical à l'aide du niveau à bulle dont il est équipé. Malheureusement ils ne sont pas toujours parfaitement montés...

Il conviendra donc d'abord de le vérifier en démontant la tête et en posant un niveau de maçon par exemple sur le plateau de base du pied (ne pas se fier au différents niveaux à bulle vendus pour montage sur reflex ils ne sont pas toujours fiables, et si on veut les utiliser il faudra d'abord les valider en les comparant avec un niveau de maçon). Si le niveau du pied ne correspond pas il conviendra de de faire une marque au feutre indélébile sur la position de la bulle du niveau du pied correctement calé. On aura ainsi une référence de réglage fiable.

Après avoir réglé la verticalité du pied il conviendra de faire de même avec la platine longue montée, c'est très rapide. On s'aidera pour cela du niveau inclus. Celui ci est en général plus fiable et sa précision est moins critique pour la qualité du panoramique.

On vérifiera que tout est correct en faisant tourner l'ensemble. Le niveau de la platine ne doit pas être perturbé.(une très légère fluctuation autour du centre est acceptable avec les logiciels de panoramique modernes comme "autopano" par exemple).

 

Tant que l'on fera des panoramiques de sujets éloignés (paysage) la précision de ces réglages sera peu critique. En revanche si on exécute des pano en intérieur ou des paysages/architecture, avec éléments proches en premier plan par exemple, la précision absolue est requise!

 

 

 

Il est parfaitement possible de réaliser avec ce matériel des panoramiques complexes avec appareil en plongée et contre plongée (3 séries d'images: haut, milieu et bas). Il suffit pour cela de conserver la bulle du niveau de la platine dans l'axe de la référence mais vers le haut et le bas.

 

 

 

 

Un accessoire très efficace peut permettre de se libérer de la difficulté de mettre le pied de niveau. Il s'agit d'une platine que l'on place entre le trépied et la tête du trépied. Elle est munie d'un niveau de bonne dimensions qui permet de placer l'appareil de niveau indépendamment du positionnement du trépied.

C'est un accessoire assez onéreux mais qui peut éviter beaucoup de pertes de temps et d'énervements!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exemple de panoramique réalisé avec ce matériel et Autopano pro (cliquez sur l'image)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne la technique proprement dite du panoramique, un site de référence:

 

Arnaud Frich