Bracketing Ciel

Optimisation de l'exposition des sujets difficiles

 

  La particularité des capteurs des APN est d'être particulièrement sensibles à la surexposition.
(La diapositive en argentique avait, à peu près, le même comportement.)

 

  La méthode classique utilisée consiste en l'emploi de filtres dégradés qui permettent de diminuer la luminosité du haut de l'image. Mais pour être efficace il est nécessaire d'utiliser des filtres rectangulaires de grande dimension que l'on peut déplacer verticalement dans un support adéquat devant l'objectif afin de les positionner au mieux.

  C'est particulièrement onéreux et assez lourd en manipulation. De plus le dégradé étant parfaitement rectiligne horizontalement, il ne peut épouser une ligne d'horizon pas forcément régulière, et va donc créer des zones ombrées à des endroits non souhaités. Mais contrairement à l'argentique, avec le numérique nous disposons d'armes supplémentaires qui peuvent nous permettre de pallier à ce défaut:
Le bracketing et un logiciel de traitement d’image.

 

Méthode


Type de sujets concernés:

Principalement les sujets statiques type paysage.
Dans ce type d'image la difficulté vient du ciel!
Il est difficile ou impossible de concilier une bonne expo simultanée du sol et du ciel.
Résultat: on expose correctement le sol et on obtient un ciel blanc, désolant, ou des taches bleu délavé sur fond "cramé", catastrophique.

 

Réglage:

La prise de vues devra être réalisée sur trépied afin de garantir un cadrage rigoureusement identique des deux images afin qu’elles soient superposables sans interventions.

On utilisera le mode manuel d'exposition et le mode pondéré central comme type de mesure cellule. Dans le cas qui nous occupe la mesure pour la première image sera faite sur la partie sol du cadrage puis on augmentera la vitesse de 3 valeurs environ pour la deuxième image ce qui favorisera la bonne exposition du ciel.

 

Bracketing en mode auto

 

Bracketing avec seulement deux images mais avec écart de plus d'1IL

 

Les reflex Nikon experts permettent le bracketing avec un écart de 1 IL maximum seulement*. Cet écart d'exposition est insuffisant si l'on ne désire que 2 images l'une pour le sol et une pour le ciel, en effet le ciel nécessite en général de 2 à 3 IL de sous exposition.

Dans ce cas on pourra utiliser la fonction bracketing de l'appareil en sélectionnant -3F 1IL. On disposera alors d'une image à l'exposition standard et 2 images à -1 et -2 IL, on ne conservera donc que les deux extrêmes.

* Nikon a corrigé cette limitation fâcheuse dans les derniers boîtiers, on peut maintenant accéder à un écart de +/-3IL

 

Si l'on veut profiter de plus de 2IL d'écart avec les boîtiers limités, on sélectionnera par exemple un bracketing de 5 images. Dans ce cas les différentes expositions seraient réparties en sous et sur expositions autour de l'exposition standard. Mais en paysage avec ciel très lumineux il est plus intéressant de caler l'exposition du sol à 0 et toutes les autres images en sous exposition pour le ciel. Pour cela on agira sur le correcteur d'exposition pour décaler toutes les expositions entre 0 à -5IL. L’échelonnement des différentes expositions est matérialisé sur l'indicateur d'expo de l'afficheur supérieur par des petites barres verticales.

 

Comme précédemment on ne conservera que les deux expositions utiles, l'expo pour le sol et la meilleure expo pour le ciel.

La suite se passera devant votre écran avec votre logiciel de traitement d'image qui va vous permettre d'assembler les deux images et de les mixer pour retrouver à la fois un paysage et un ciel bien exposés .

Il est nécessaire pour cela de disposer d'un logiciel permettant de traiter les calques comme Photoshop, une méthode de travail possible peut se résumer ainsi:

 

- On ouvre les deux images dans PS. En maintenant la touche Maj enfoncée on fait glisser l'image claire sur la sombre (elles seront alors parfaitement superposées).

- On crée ensuite un "masque de fusion" en cliquant sur le pictogramme correspondant en bas de la palette calques de PS.

- On sélectionne le pinceau avec une taille adaptée à celle du ciel et une valeur de flux assez faible (30% environ) et on vérifie que la couleur de premier plan (dans la palette outil) est bien le noir (si ce n'est pas le cas une pression sur la touche X corrigera).

- Il ne reste plus qu'à passer le pinceau horizontalement sur le ciel en commençant par le haut de l'image ce qui fera apparaître l'image sombre, on descendra ensuite jusqu'à englober un peu du sol.

L'idée est de faire des passes successives pour densifier le ciel en insistant un peu moins au niveau de la jonctions ciel /terre afin de créer un dégradé à ce niveau.

 

Je propose aussi un script Photoshop permettant de faire cet assemblage avec beaucoup de facilité.

Lien ci-dessous.

 

Les deux expositions

 

 

 

Les deux vues mixées avec le script

 

 

Ma méthode préférée dans Photoshop.

 

 

  Très efficace, rapide et facile. Une fois que l'on a compris le principe il ne faut pas plus de 5 minutes pour réaliser l'assemblage.

 

Les deux expositions

 

  Faites glisser limage claire sur l'image sombre tout en maintenant la touche shift enfoncée, elles seront ainsi parfaitement alignées et on crée un calque nouveau.

 

 

  Créez un masque de fusion (symbole en bas de la palette calque)

 

 

  Sélectionnez l'outil dégradé et double cliquez sur l'image du dégradé qui apparaît en haut à gauche dans la barre de menu et sélectionnez un dégradé gris foncé. Si ils n'apparaissent pas cliquez sur la roue dentée dans la palette de réglage dégradé pour sélectionner les densités neutres. Placez l'outil dégradé tout en haut de l'image et faites glisser vers le bas en englobant un peu du sol comme dans l'image ci-dessous.

 

 

  Après avoir lâché l'outil, le dégradé masque le ciel de l'image claire et fait apparaître le ciel bien exposé de l'image sombre. On peut voir le dégradé appliqué dans le masque de fusion du calque 1.

  Le rendu est déjà très agréable, mais il est même possible d'annuler le léger assombrissement de la zone du sol au niveau des montagnes en utilisant le pinceau et en sélectionnant une opacité faible 20% par exemple, veillez à avoir le blanc comme couleur de premier plan, en bas de la palette outils (touche D), puis passez le pinceau dans la zone voulue.

 

 

Image finale

 

 

 

  Cette méthode donne un résultat plus naturel que l'utilisation de filtres dégradés à la prise de vue qui crée un assombrissement du haut de la partie sol, plus difficile à corriger qu'avec deux images dans Photoshop.

  Si vous ne possédez pas Photoshop ou un logiciel capable d'exploiter les calques une dernière solution est d'exporter les deux images dans un logiciel spécialisé comme Photomatix par exemple.

 

Retrouvez le tutoriel guidé pas à pas de cette méthode dans un script Photoshop, fourni avec les deux images ci- dessus.

 

 

 

 
Nouveau tutoriel Photoshop d'assemblage