Traitement du bruit numérique (suite)

 

Très Haute sensibiité

 

12800 iso

 

  Dans cette sensibilité on retrouve les mêmes différence entre les logiciels

NX2: Le grain est un peu plus grossier et des artéfacts dégradent les contours des détails.

ACR (photoshop ou LR): On retrouve les mêmes tendance au nuage de bruit et à la dérive du bleu, mais les détails contrastés sont bien nets.

DxO Prime: L'image est moins bruitée les détails sont correctement reproduits le bruit est fin et la couleur est bonne.

 

Ci-dessous

  Les résultats sont bons dans cette partie de l'image bien éclairée et aux couleurs vives. La perte de détails est plus forte et le grain plus grossier dans NX2 et ACR que dans DxO. Même dérive vers le cyan d'ACR.

 

Dans les zones sombres comme ci-dessous, Il y a globalement une perte de dynamique et de détails dans les tons très sombres mais les différences se creusent entre les logiciels.

  Alors que DxO Prime s'en sort bien, aussi bien en couleur qu'en détails, ACR vire vers le bleu et NX2 fait de même mais perd plus de piqué. Nx2 et ACR perdent beaucoup plus de dynamique dans ces zones.

 

 

  Ci-dessous, j'ai ajouté une comparaison dans une zone délicate (tapisserie structurée située dans une zone un peu moins éclairée). La matière produite par NX2 a un aspect assez réaliste, ce qui ne veut pas dire que ce soit réellement la structure réelle mais elle y ressemble, simplement.  DxO Prime fait le choix de ne pas représenter les informations dont il ne dispose plus, seulement celles dont il dispose. C'est un choix respectable à mon avis.

  Si l'on compare l'image produite par DxO et celle produite par ACR, on voit ici l'exemple parfait de ce dont je parlais précédemment, à savoir la production par ACR d'une brume de bruit fin et régulier qui semble être du détail, ce qui pourrait amener à reprocher à Dxo de trop "lisser" alors qu'il montre tout autant de vrais détails que ACR, mais pas de bruit...

 

 

  Pour bien faire cerner le problème j'ai ajouté (ci-contre) du bruit dans l'image de DxO Prime. A part la différence de teinte, on retrouve l'aspect de l'image de ACR, il n'y a pas plus de détails mais "on dirait" à cause du bruit. C'est toute l'ambiguité du problème lorsque l'on arrive au niveau des très fins détails peu contrastés. Ici c'est peu important car c'est une tapisserie, pas le sujet principal, donc que l'on joue le trompe l'œil comme ACR (ou plus finement NX2), ce n'est pas grave...C'est un peu plus ennuyeux lorsque l'on se trouve sur le sujet principal, il faut alors garder son esprit critique aiguisé si on veut juger équitablement et faire le bon choix de traitement.

 

Conclusion pour cette sensibilité

 

Si l'on maitrise bien l'exposition il est tout à fait possible d'utiliser les 12800 iso du D800 particulièrement avec DxO Prime qui permettra sans problème d'atteindre le A3. ACR et NX2 necessiteront un travail de corrections locales supplémentaire particulièrement pour corriger les dérives de couleur dans les valeurs sombres.

 

EDIT: En fait, avec DxO c'est le dématriçage de l'image RAW qui permet de maintenir le bon équilibre couleur, même dans les basses lumières, aux très hautes sensibilités.

 

  Si vous voulez voir l'aspect des images en 12800 iso au format 30x45cm vous pouvez les télécharger ici.

Vous pourrez conster que:

1/ Affiché en plein écran (ou à peu près sur un 24") ou en tirage à ce format (A3), le bruit à 12800 iso est totalement négligeable

2/ Le rendu couleur de DxO Prime est bien meilleur que celui de Camera RAW qui dérive vers le bleu dans les tons moyens et sombres.

 

Pour ceux que cela peut interesser mes jeux de réglages NX2 pour des images de 1600 à 12800 iso sont téléchargeables ici.

 

Suite du test: 25600 iso