Nikon D800: les avantages

La dynamique

 

Le capteur 36Mpixels est issu d'une technologie particulièrement performante qui a permis un gain important en dynamique. Cette caractéristique concerne un point particulièrement attendu par les utilisateurs car la dynamique est depuis longtemps le point faible du numérique et le domaine où les avancées ont été les moins sensibles depuis les débuts.

 

Avec le D800 on gagne sur deux tableaux en même temps ce qui paraissait jusqu'alors parfaitement antinomique: la résolution et la dynamique.

 

En effet, malgré ses photosites bien plus petits que le D700, le D800 apporte un gain en dynamique de 1IL par rapport à son prédécesseur.

Pour information j'ai tracé les courbes des dynamiques de ces deux appareils à leur sensibilité minimale où leur performance en ce domaine est maximale: D700 à 200 iso et D800 à 100 iso

 

D800 en rouge et D700 en bleu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On voit immédiatement le gain apporté par le D800:

La courbe s'étale sur plus de niveaux et sa forme permet une meilleure reproduction des basses lumières et des tons moyens /clairs. Ceci se traduit par une homogénéité bien meilleure des tons dans l'image avec des basses lumières moins dures (moins bouchées).

Les images apparaissent déja bien plus équlibrées à l'écran de l'appareil comparées aux mêmes dans les mêmes conditions à l'écran du D700. Et le même constat se fait lors de l'ouverture dans NX2.

 

Images démo du gain en dynamique

cliquez sur l'image

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 

 

 

Pour ces deux images les réglages sont bien sur identiques avec les deux appareils

 

La définition du capteur

Un capteur de 7360x4912 pixels présente plusieurs avantages.

- En premier celui de permettre de plus grands tirages, c'est évident.

- Mais aussi de pouvoir utiliser des formats d'image plus petits selon son utilisation.

- Par exemple le format x1,2 permet de rogner légèrement l'image ce qui permet d'éliminer les zones les moins bien couvertes par les optiques les moins performantes dans les coins de l'image.

- Mais aussi de recadrer plus franchement en mode DX (format aps-c, ce qui augmente la focale apparente de ses optiques (dans le cas de photos de sport ou de photo animalière) tout en conservant une taille d'image comparable à un aps c performant (16Mpixels!).

- Ou de même recadrer une image prise en mode paysage mais qui à l'observation serait meilleure en mode portrait...tout en conservant 16 Mpixels.

Un autre avantage de la haute résolution (densité en photosites) du capteur, le filtre passe bas surmontant le capteur est très peu "castrateur", dès lors on dispose d'une image très définie et douce supportant une accentuation assez musclée sans artéfacts, et on dispose d'images de très haute qualité en très grand format, et d'images extraordinaires en formats plus courants (30/45 à 50/70).

 

Attention: Plus la résolution d'un capteur est élevée plus la diffraction due à la fermeture du diaphragme est pénalisante! Ce sera encore plus vrai avec le D800E car la différence avec le D800 se trouve dans les détails ultimes de l'image, visibles seulement à 100% ou en très grand format de tirage. La diffraction commençant à faire son effet visible dès f11 sur ces détails, la difference D800E/D800 commencera a être fortement atténuée dès ce diaphragme et gommée aussitôt après...Donc vous profiterez de tout le potentiel des D800 et encore plus D800E en utilisant de très bonnes optiques et (autant que possible) des diaphragmes inférieurs à f/11 (la plupart des optiques ont leur maximum de résolution au centre entre 5,6 et 8).

Exemple de progression de la diffraction en fonction du diaphragme sur un fichier de D300

Vous pourrez noter que le contraste et la netteté commence à baisser à f11, et là ce n'est qu'un 12 Mpixels...

Cliquez sur l'image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bruit en haute sensibilité

La taille réduite des photosites du D800 présente aussi un avantage en haute sensibilité.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser à priori, l'augmentation de la résolution, et donc la taille réduite des photosites, permet, à taille égale de tirage, d'obtenir une plus grande finesse du bruit tout en conservant une meilleure définition de l'image qu'avec le D700 ou le D3.

L'augmentation de la dynamique amène aussi une meilleure conservation des couleurs dans les basses lumières des images en haute sensibilité.

 

La visée 100%

Le D700 avait une visée 95%. Le D800 est maintenant doté d'un viseur 100% permettant un cadrage encore plus précis.

 

L'horizon virtuel

Il est maintenant complet. On peut visualiser en direct l'horizontalité et la verticalité du cadrage. Dans le viseur (en attribuant cette fonction à un des boutons programmables) ou en mode LV.

 

Le mode Live View

Il n'y a plus qu'un mode LV, et son activation est attribuée à un bouton dédié facile d'accès. Le miroir reste maintenant en position relevée, plus de battement entre les prises de vues, ceci diminue considérablement le bruit produit (voir plus bas) et simplifie la manipulation. Point important on peut afficher un histogramme en direct ce qui permet de vérifier la bonne expo (et éventuellement appliquer une correction) avant de déclencher.

En revanche il faudra faire attention a un changement malheureux dans le mode LV.

 

Les modes AF

Nikon a repris l'ergonomie du D7000 sur ce point. Le sélecteur situé à l'avant de l'appareil sert toujours à passer du mode M au mode AF mais un appui sur son centre permet de sélectionner les divers modes AF à l'aide des molettes AV et AR. C'est beaucoup plus rapide, plus besoin de rentrer dans les menus

 

ISO Automatiques

Amélioration très attendue, la possibilité d'avoir une vitesse minimale liée à la focale utilisée et ceci automatiquement. En réglage standard cette vitesse correspond à la norme habituelle (vitesse de sécurité = inverse de la focale utilisée par ex 200mm: 1/200e de seconde). Mais cette vitesse peut être personnalisée en fonction de ses performances personnelles en stabilité tout en restant automatique.

 

Le bruit de l'obturateur

C'est un point qui s'améliore aussi, sans pour autant être parfait...

Le niveau sonore diminue sensiblement et surtout la tonalité est moins agressive (moins aiguë).

Ci dessous, comparaison du bruit de 3 déclenchements successifs du D700 encadré rouge et du D800 encadré vert.

 

 

 

 

 

Ci-dessous, bruit d'un déclenchement en mode Live View, D700 encadré rouge D800 encadré vert

 

 

 

 

 

 

 

 

Flash et iso auto

Autre changement intéressant. Après quelques errements avec la sensibilité qui ne changeait au flash (en iso auto) que lorsque la portée du flash était insuffisante, puis avec le D7000 la sensibilité qui montait aux rideaux immédiatement, voila que Nikon devient plus raisonnable. La montée de sensibilité est limitée à 2 valeurs au dessus de la sensibilité mini fixée. Donc 400 iso pour 100 iso par exemple.

Cela réserve des possibilités d'adaptations intéressantes.

 

Le mode HDR (jpg)

Dans le cas où on n'a pas le loisir de travailler des images en bracketing dans un logiciel spécialisé comme Photomatix par exemple, il est maintenant possible de créer une image HDR directement dans le boitier. C'est extrêmement simple, juste deux paramètres à choisir (et un peu de réglages perso si on veut affiner le résultat) et on obtient des images fort agréables de paysages impossibles à enregistrer sans la technique précitée. En revanche ce principe necessite l'usage d'un trépied et d' éviter les jours ventés.

Cliquez sur l'image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La balance des blancs auto

Comparaison entre la balance auto du D700 à gauche et du D800 à droite, en éclairage halogène et 1600 iso Images à taille de tirage égale.

C'est le jour et la nuit. la balance auto du D800 corrige presque complètement l'éclairage artificiel en gardant juste ce qu'il faut de tonalité chaude.

Cliquez sur l'image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En haute sensibilité

 

Et en bruit à 6400 iso images à tailles de tirage égales.

Cliquer sur l'image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le D800 en haute sensibilité et le traitement des images

 

D800E et moiré

Les appareils reflex numériques disposent en général d'un filtre passe bas situé devant le capteur destiné à limiter la résolution des objectifs de manière à limiter la production des effets de moiré et de crènelage. Ce filtre diminue donc (très) légèrement la netteté procurée par les meilleurs objectifs.

Mais arrivé à une résolution de capteur comme celle des D800 le risque de moiré , s'il n'est pas nul, n'est pas très important. Et du fait de cette résolution importante du capteur le filtre du D800 a en fait un effet extrêmement faible. Ce qui fait que l'on constate que les deux appareils peuvent créer du moiré dans certains cas, mais simplement le moiré du D800E sera un peu plus visible.

Une méthode efficace pour éliminer le moiré couleur en post traitement dans Photoshop consiste à sélectionner la zone de l'image concernée, créer un nouveau calque (en mode couleur) par copier, puis appliquer un flou gaussien de 15 pixels environ à ce calque. Le moiré couleur sera éliminé. Cette action est évidemment aussi efficace pour le moiré du D800E que pour celui du D800...

 

Avantage du D800E

 

L'absence du filtre anti aliasing ou passe bas permet d'annuler l'effet adoucissant en piqué de ce filtre. Mais compte tenu de la faible puissance de ce filtre dans le D800 le gain est très ténu avec le E (ceci est confirmé par la très faible différence en moiré entre les deux appareils).

Néanmoins il permet d'obtenir des images de bonne qualité sans aucune accentuation ou avec une accentuation très faible: douceur et résolution, bokeh non dégradé, bref naturel des images optimisé. C'est une qualité très intéressante en portrait par exemple.

Avantage marginal mais toujours appréciable, la plus faible accentuation nécessaire sera toujours très favorable en haute sensibilité en limitant la visibilité du bruit.

 

Mais si toutes ces différences sont bien réelles elles n'ont d'intérêt (à mon avis) que pour les photographes adeptes des images douces et fines, les plus naturelles possibles. Ceux qui aiment les images bien accentuées contrastées et saturées ne trouveront pas de différences entre les deux appareils une fois leurs réglages préférés appliqués. Aucun jugement de valeur de ma part dans les deux cas simple constatation pratique.

 

Le bon réglage pour des JPEG équilibrés

 

Picture Control Standard avec:

Contraste +1

luminosité +1

D-Lighting "Automatiquel" (impératif)

Ce réglage conserve des basses lumières détaillées tout en améliorant le contraste des valeurs moyennes.

Mais si vous voulez un réglage plus fin utilisez ma courbe personnelle, voir ici

 

Netteté maximale

 

En RAW (100iso) et dans NX2 il sera impératif d'annuler l'accentuation du boitier et d'appliquer un masque flou léger de 40 en intensité, 3 en rayon et 0 à 2 en seuil. + un passe haut (en mode incrustation) de 1 pixel.

 

Dans Photoshop (Camera RAW) et Lightroom, c'est bon sans trop de modifications.

 

Mon livre sur le D800/D800E est sorti, réclamez le à votre libraire

 

 

 

 

 

 

 

Coquilles et addendum dans mon livre Obtenez le maximum du D800

 

Netteté et profondeur de champ

Une particularité avec les D800/D800E est la précision de mise au point de distance nécessaire pour obtenir la meilleure netteté.

Ceci est bien sûr plus sensible à courte distance et grande ouverture et se traduit en fait par une profondeur de champ bien plus faible que la théorie le prévoit avec les appareils précédents. Ceci vient du fait que lorsque l'on observe les image à 100% à l'écran, plus la définition du capteur est élevée plus l'agrandissement de l'image est important à l'écran. Avec ce capteur de 36 Mpixels on fait un saut important par rapport aux 12 Mpixels d'un D700 par exemple. Cela permet de visualiser des différences de mise au point que l'on ne percevait pas avant.

Bien entendu cet différence d'effet sur la profondeur de champ n'existe plus si on respecte la distance normale d'observation (la diagonale du tirage).

Voir la démonstration de la profondeur de champ perçue en fonction de la taille du tirage (ou de la définition capteur en visualisation 100% écran ce qui revient au même) qui permet de comprendre la raison de ce phénomène.

Voir la démonstration de l'écart de perception de la profondeur de champ entre D700 et D800

et donc l'effet d'un même décalage de mise au point AF entre les deux appareils.

 

 

 
12 bits ou 14 bits?